Pour vaincre le froid, quoi de mieux que la laine. Plus précisément la laine de MÉRINOS.
Qu’est ce que le Mérinos…?

Voilà ce que s’est ! Un mouton. Eh oui, ce mouton produit la meilleure laine du monde.

mérinos
Mérinos

Que veut dire meilleur ? Tout simplement énormément d’avantages, mais très peu d’inconvénients.

Eh oui, que demander de plus qu’avoir sur vous un textile en matière 100% naturelle ?

Ce mouton produit une laine en grosse quantité et surtout, il produit la laine la plus fine du monde de l’ordre de 20 microns soit trois fois plus fine qu’un cheveu. Pour faire claire, vous prenez un de vos cheveux et vous essayez de le couper en 3 parties. Et vous avez quelque chose d’aussi fin que la laine produite par le Mérinos.

AVANTAGES de la laine de Mérinos:

Neutralise l’odeur :

On a tous une fois retiré nos chaussettes après une journée de travail, randonnée ou après une séance de sport et senti cette odeur pas très agréable de pied… La laine permet de partir en montagne plusieurs jours avec moins de vêtements car elle a un effet antibactérien.

Cela est lié à la structure de la fibre de laine, pour faire simple les bactéries ont ainsi du mal à s’y accrocher. Ça tombe bien car les odeurs de pieds sont dus aux bactéries et déchets des celles-ci.

Il y a moins de sueur sur la peau, car l’humidité est absorbée directement dans la fibre.

Grâce à la lanoline contenue dans les fibres de la laine mérinos, l’humidité glisse sur le vêtement évacuant odeur et saleté. En conséquence la laine mérinos se salit moins vite, et la transpiration est absorbée et évacuée à la surface du tissu avant de devenir malodorante.

Élasticité :

La fibre de la laine apport plus d’aisance dans vos mouvements. Ces fibres bougent facilement entre elles et vous apportent une élasticité hors du commun. Propriété qui permet d’éviter les frottements car suit le mouvement que vous faites. Exemple pour des chaussettes cela évite les ampoules car la chaussette suit le mouvement de votre pied.

Environnementale :

Nous savons tous que notre planète est très polluée et que cela ne s’arrange pas avec le temps.

MER ARAL
Mer d’ARAL

Nous avons besoin d’habits, habits essentiellement en coton. Le coton est une plante gourmande en eau. Et donc pour subvenir à la demande croissante mondiale du coton des barrages sont utilisés pour irriguer les champs qui ont des conséquences désastreuses. Sans parler des produits chimiques.

Le mouton de Mérinos est élevé en plein air, la consommation de produit chimique est quasi inexistante. La consommation d’eau quant à elle, est également minime. L’acheminement de la laine nécessite du pétrole, mais comme toute matière première. L’utilisation du pétrole est minime comparée aux matières textiles synthétiques.

L’Humidité :

Les fibres de laine sont hydrophiles*. La laine de Mérinos peut absorber jusqu’à 35% de leur propre poids en humidité sans paraître humide. La surface de la fibre reste sèche, alors que l’humidité est transportée au cœur de la fibre. La laine reste ainsi chaude et confortable même lorsqu’elle est mouillée. Si vous marchez dans une flaque votre journée ne sera pas ruinée. Vous n’aurez pas les pieds mouillés.

Par ailleurs, la transpiration qui est importante pour refroidir naturellement le corps n’est pas entravée. La laine mérinos est respirante. Grâce à sa structure la laine sèche rapidement et permet de rester au frais même en été lorsqu’il fait chaud. Elle restitue bien sûr l’humidité, ce qui offre un effet rafraîchissant lorsqu’il fait chaud. L’air chaud ambiant entraîne un effet de séchage rapide qui rafraîchit par évaporation, c’est un cercle vertueux.Un composé hydrophile est un composé ayant une affinité pour l’eau et tendance à s’y dissoudre.

L’Entretien :

Il peut parfois paraître contraignant de laver un pull à la main, mais vous serez alors certain d’entretenir parfaitement bien votre pull, qui ne risquera pas de feutrer, de se déformer ou encore de rétrécir !
Que vous choisissiez de laver votre pull en Mérinos à la main ou en machine, je vous conseille d’utiliser une eau froide, à peine plus froide que la température de votre main – faites attention à ce que cette eau ne soit pas « glaciale ». Pas d’adoucissant ni d’agent de blanchissement.

Hyper Important :

votre laine de Mérinos doit sécher à plat, éventuellement sur une serviette-éponge, afin de conserver ses formes ; évitez donc notamment de faire sécher votre pull sur un cintre : le poids de l’eau risquerait de détendre et de déformer votre Mérinos avec le temps.

Il est conseillé de laver son pull en Mérinos au bout de 3 ou 4 ports, vous pouvez également, à l’issue de ce terme, tout simplement aérer votre pull pendant 24 à 48 heures à l’air frais ou dans une pièce dont la fenêtre est ouverte : votre pull sentira à nouveau le propre et vous pourrez ainsi le porter encore 2 ou 3 fois avant de le laver ! La laine de Mérinos se nettoie en effet elle-même avec l’oxygène et renouvelle de cette manière toutes ses propriétés initiales. C’est top n’est-ce pas ?
Je vous déconseille le sèche-linge bien trop violent pour la laine de Mérinos.

Cette laine est super pour les personnes qui ont des problèmes de peau. Une étude Australienne montre qu’il y a une meilleure tolérance cutanée pour les laines qui sont inférieures à 20 microns.

INCONVÉNIENTS :

Pour les inconvénients, je dirais son prix et son entretient… en effet la laine de Mérinos est plus chère que les autres laines. Cependant si elle est entretenue comme il faut, vous la garderez très longtemps et vous aurez largement remboursé votre investissement initial.

La densité de matière :

Nombre s’exprimant en GRAMMES par MÈTRE ² = gr/m². Concrètement « 600gr/m² » veut dire que vous prenez carré de 1 mètre de côté est le poids sera de 600 grammes (400 gr/m² = 400 gr pour 1 carré de 1 mètre etc…).

Critère important de sélection d’un produit. Il est important de choisir le bon produit en fonction de son utilisation.
Je m’explique, dans mon métier je suis emmené à attendre des heures sans bouger, 3, 5, 10 heures parfois. Il faut donc que je m’équipe en conséquence. Je vais choisir donc de prendre sur moi une veste, tee-shirt ou pull, etc… très épais. Donc je prendrais un pull exemple de 600 gr/m². Et inversement, si je dois partir en randonnée pour faire 20 km, il faut que mon équipement soit de plus faible densité donc 200 gr/m².

Vous sentez la différence au toucher entre 200 gr/m² et 600 gr/m², l’un ressemble à une cotte de mailles et l’autre à une veste légère est douce. La densité influence aussi la résistance et l’espérance de vie de votre habit. Forcement s’il est plus dense, il est plus résistant car il y a plus de matière pour une même dimension.

A vous de faire votre choix en fonction de votre utilisation ! Je vous l’assure, cela m’a changé la vie. Et j’espère que la votre aussi ! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.