Définition de carte :

Une carte géographique est un document qui expose les particularités d’une zone géographique, plus ou moins étendue, en version miniaturisée, en respectant les distances et les reliefs, et faisant figurer les routes ou cours d’eau.

C’est une représentation sur plan du monde qui nous entoure.

Les cartographes utilisent un système de codification internationale (une norme), qui varie selon l’échelle et donc la précision de la carte.

Si tu as loupé l’article précédent cliques ici ⇒ Généralités et Cartes.

L’échelle d’une carte :

L’échelle est le rapport mathématique entre une longueur sur la carte et la longueur réelle sur le terrain. Elle s’exprime par une fraction où le numérateur représente la longueur sur la carte et le dénominateur représente la longueur réelle sur le terrain.

Comme la carte représente une zone, il faut expliquer de combien l’image est réduite par rapport à la réalité.

Vous devez savoir lire et comprendre une échelle, pour comprendre et analyser les distances. Vous pouvez créer plein d’échelles en fonction de se que vous voulez représenter.

Exemple :

Sur une carte au 1/50000e
1 cm sur la carte = 50000 cm sur le terrain
C’est à dire 500 m car 100 cm = 1 m. Pour ceux qui détester les maths il faut « supprimer » les deux derniers « zéro ».

L’échelle est en général au 1/25.000e sur une carte IGN (1 cm sur la carte représente 25000 cm sur le terrain, soit 250 m).

C’est compris ? Petit teste !
Une carte est au 1/10000e, alors 1 cm = 100 m.
Si 1 cm = 250 m, la carte est au 1/25000e.

Il faut savoir qu’il y a des échelles « inverses », surtout dans l’industrie avec des échelles 2/1e qui correspond à 2 cm sur le dessin correspond à 1 cm dans la vie.
4/1e soit 4 cm ➔ 1 cm

Cas Pratique :

Distance carte à terrain :

3 cm sur une carte à échelle 1/10000e, combien cela représente de mètre sur le terrain ?
6 cm sur une carte à échelle 1/50000e, combien cela représente de mètre sur le terrain ?
4 cm sur une carte à échelle 2/50000e, combien cela représente de mètre sur le terrain ?

Réponse carte à terrain :

3 cm sur une carte à échelle 1/10000e (1 m = 100 cm)
Sur ma carte 1 cm ➔ 10000 cm sur le terrain soit 100 m vu que j’ai 3 cm ➔ 3*100 m = 300 m
Réponse : 300 m

6 cm sur une carte à échelle 1/50000e (1000 m = 1 km)
Alors 1 cm ➔ 50000 cm sur le terrain soit 500 m vu que j’ai 6 cm ➔ 6*500 m = 3000 m = 3 km
Réponse : 3000 m = 3 km

4 cm sur une carte à échelle 2/50000e (petit piège dans l’échelle)
2 cm ➔ 50000 cm je divise par 2 pour connaitre la distance sur 1 cm ➔ 25000 cm soit 250 m
Vu que j’ai 4 cm ➔ 4*250 m = 1000 m = 1 km
Réponse : 1000 m = 1 km

Avec le produit en croix :

Distance sur la carte (cm)24 (cm)
Distance sur le terrain (cm) ou (m)50000 cm ou 500 mx

Voici un tableau à faire si vous n’y arrivez pas de tête :
Le « x » c’est se que je doit trouver, soit la distance entre moi et mon objectif sur le terrain.

Produit en croix : (4*500)/2 = 1000 m = 1 km on retombe bien sur le même nombre.

Distance terrain à carte :

1) Je suis à 500 m de mon objectif, ma carte à une échelle de 1/10000e, qu’elle est la distance entre moi et mon objectif sur la carte ?


2) Je suis à 4.5 km de mon objectif, ma carte à une échelle de 1/50000e, qu’elle est la distance entre moi et mon objectif sur la carte ?

3) Je suis à 1684 m de mon objectif, ma carte à une échelle de 1/75000e, qu’elle est la distance entre moi et mon objectif sur la carte ?

Réponse terrain à carte :

Le problème est inverse, je sais à qu’elle distance je suis sur le terrain mais je ne sais pas combien cela représente sur la carte.

500 m de mon objectif, ma carte à une échelle de 1/10000e.
Sur ma carte 1 cm ➔ 10000 cm ➔ 100 m étant donner que je suis à 500 m de mon objectif, je peux en déduire facilement que je suis sur la carte séparer de 5 cm de mon objectif.
Réponse : 5 cm

4.5 km de mon objectif, ma carte à une échelle de 1/50000e. (4.5 km = 4500 m)
Sur ma carte 1 cm ➔ 50000 cm ➔ 500 m vu que je suis à 4.5 km de mon objectif, je déduis que je suis à 9 cm c’est moins facile à voir.
Car en faite je fais 4500 / 500 = 9 il ne faut pas oublier que c’est une fraction puisque c’est un rapport entre deux distances.
Réponse 9 cm

1684 m de mon objectif, ma carte à une échelle de 1/72500e.
Ici j’ai pris des chiffres au hasard pour vous faire comprendre la méthode de calcul.
1 cm ➔ 7250 cm ➔ 725 m vu que je suis à 1684 m de mon objectif, je déduis que…. rien. je peux pas déduire, je suis obligé de faire 1684 / 725 = 2.32 cm facile à la calculette.
Réponse 2.32 cm

Avec le produit en croix :

Distance sur la carte (cm)1x
Distance sur le terrain (cm) ou (m)72500 cm 725 m1684 m

Voici un tableau à faire si vous n’y arriver pas de tête :
Le « x » c’est se que je doit trouver, soit la distance entre moi et mon objectif sur la carte.

Produit en croix : (1684*1)/725 = 2.32 soit 2.32 cm sur la carte idem que l’exemple d’avant.

Où est le Nord ?

Pour nous Français, le Nord c’est là où il fait froid, comme au dessus au dessus de Paris. Mais c’est un peu compliqué que ça. il y a plusieurs « NORD »

Le Nord géographique :

Le nord géographique est l’axe nord de rotation de la Terre. C’est l’endroit où convergent les méridiens vers le pôle Nord.

Sur les cartes géographiques et en particulier les cartes de l’IGN, les méridiens (lignes noires verticales) pointent le nord géographique.

Allez regarder les différentes cartes ► IGN

Le Nord de la carte :

C’est celui indiqué sur la carte, c’est équivalent au Nord géographique.

Le Nord Magnétique :

Le nord magnétique désigne l’endroit de la surface terrestre qui attire vers le bas son champ magnétique.

Le champ magnétique terrestre, aussi appelé bouclier terrestre, est un champ magnétique qui s’étend autour de la Terre. Il a son origine dans le noyau externe. On parle de bouclier terrestre car sans lui il n’y aurait pas de vie humaine sur Terre. Le champ dévie les particules mortelles du vent solaire.

C’est au Nord et au Sud de la Terre que le champ magnétique est le plus faible. Les aurores polaires (boréales et australes) sont la conséquence direct du champ magnétique.

Le Nord de la boussole :

C’est la direction indiqué par l’aiguille aimantée (bleu ou rouge), c’est le même que le Nord magnétique.

Comme vous l’aurez compris, les deux Nord sont légèrement différents. L’écart entre les deux s’appelle la déclinaison magnétique.

La déclinaison magnétique :

Définition :

La déclinaison magnétique est l’angle (noté δ ou d) entre la direction du nord magnétique (Nm) et la direction du nord géographique (Ng).

Elle est différente suivant votre localisation sur la Terre.

La déclinaison magnétique est positive quand le Nord magnétique à l’est du Nord géographique. Et inversement elle est négative quand le Nord magnétique est à l’ouest du Nord géographique.

La déclinaison magnétique est généralement indiquée dans la marge des cartes topographiques avec un schéma.

Les courbes de Niveau :

Définition :

Une courbe de niveau est une ligne imaginaire qui relie tous les points situés à une même altitude entre eux. C’est un projection horizontale, sur une carte des intersections du terrain avec des plans horizontaux, elle permet de représente le relief sur un plan.

Comprendre les courbes de niveau avec une vidéo de l’IGN http://www.ign.fr/node/1258

En France nous avons trois sortes de courbes de niveau.

  • La courbe maîtresse
  • La courbe ordinaire
  • Et la courbe intercalaire

L’équidistance :

L‘équidistance est la distance qui existe entre deux courbes de niveau. Une équidistance de 5 mètres signifie qu’il y a 5 m de dénivelé entre deux courbes (c’est la plus commune).

Parfois l’équidistance peut varier entre 10 et 20 mètres, notamment en montagne. Elle est indiquée dans la légende de la carte.

Les courbes maîtresses : 1

Les courbes maîtresses sont les plus épaisses. Elles sont cotée en mètre et toujours dans le sens de la pente. Sur une carte française vous trouverez une courbe maîtresse toutes les 5 courbes de niveau.

Les courbes ordinaires : 2

Les courbes intercalaires :

Alors les courbes intercalaires sont représentées par des lignes en tirés/pointillés. On les représente sur la carte uniquement lorsque la pente n’est pas régulière entre deux courbes de niveaux, et il se situe en générale à la demi-équidistance des deux courbes.

L’intérêt de suivre une courbe (quand c’est possible évidement) c’est de ne pas descendre ou monter. Vous marchez sur le flanc de colline, vous avez toujours la même altitude. Et par conséquence vous économisez de l’énergie et en survie c’est non négligeable.

Comment savoir ça monte ou descend ?

On s’est que les courbes de niveau correspondent au relief. Cependant il est nécessaire de savoir les analyser et les interpréter.

Astuces pratiques pour comprendre le sens d’une pente :

Regarder les endroits où il y a de l’eau, les lacs, étangs sont souvent à l’endroit le plus bas. C’est logique car les pluies creusent la roche et avec la gravité le fluide n’a pas le choix que d’aller à l’endroit le plus bas.

Une rivière, un fleuve ou autre ne sera pas toujours le plus bas sur votre carte, mais vous pouvais être sur que ça ne sera pas l’endroit le plus haut, à part un étang dans un cratère de volcan.

Les flèches indiquent le sens de la pente, et le bout de la flèche représente le point le plus haut.

J’ai entouré les altitudes sur les courbes maitresses qui confirme bien le sens de la pente.

L’astuce ultime est que le haut du chiffre 316/275/313 et toujours dans le sens montant de la pente c’est à dore vers le sommet.

Raideur de la pente :

Entre 2 courbes de niveaux il y a 5m de dénivelé. Donc plus les courbes seront serrées, plus la pente sera raide. Une pente est douce lorsque les courbes sont espacées.

Favorisez toujours un itinéraire sur une même courbe ou avec des courbes maitresses espacées.

J’ai tracé deux trajectoires qui font la même distance (ou presque mais l’écarte reste minime). Cependant pour une même distance parcouru avec le tracé noir, on part d’une altitude de 1002 mètres et on arrive à 1061 soit un gain de 59 m d’altitude. Tandis qu’avec le tracé rouge on débute le trajet à 761 m d’altitude pour arriver à 1061 m soit 300 m de dénivelé positive.

Avec tous ses informations vous serez capable de lire une carte. Mais pensez toujours à travailler pour ne pas oublier les savoirs faire appris.

Je vous propose un protège carte, qui met à l’abri votre carte des pluies, et qui permet également de tracer des itinéraires et des directions de marche. Cliquez sur la carte ou ici pour y avoir accès.

J’utilise une boussole Silva 4 Militaire, il existe une multitude de modèle et à tous les prix. Je l’ai depuis 4 ans bientôt, et elle est encore comme neuve.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.